Comment soulager un torticolis ?

conseils d'ostéopathe contre le torticolis, les raideurs du couVous avez le cou raide, bloqué, la sensation d’être incapable de garder la tête droite ? Vos douleurs descendent dans vos épaules et vous avez l’impression d’avoir un gros noeud dans les muscles ? Vous avez certainement un torticolis.

Tous ces symptômes sont dus à une contraction forte et involontaire des muscles du cou. La tête reste alors coincée dans une position souvent inconfortable.

 

Les torticolis apparaissent le plus souvent au réveil, à la suite d’une mauvaise position de sommeil, ou après un mouvement brusque. Les torticolis peuvent également être la traduction d’émotions non extériorisées (relation conflictuelle, excès de pression au travail, perte d’un proche, colère…)

 

 

J’ai le cou bloqué, comment soulager le torticolis rapidement ?

 

soigner et prendre en charge un torticolis en ostéopathieRelâchez vos épaules, respirez lentement avec le ventre (pour ne pas solliciter les muscles de votre cou). Vous pouvez vous auto-masser en vous allongeant sur le dos, la tête relâchée. Vous pouvez aussi appliquer du chaud une dizaine de minutes sur le cou pour aider les muscles à se détendre.

Si vous avez le cou bloqué, contactez rapidement un ostéopathe pour récupérer au plus vite la mobilité de votre cou, et diminuer la douleur. Vous éviterez aussi que la situation s’aggrave au fil des jours. Il établira au préalable un diagnostic précis pour s’assurer que vos symptômes relèvent de son domaine de compétences. Vous pouvez aussi faire appel à un chiropracteur ou à un acupuncteur.

 

J’ai mal au cou depuis plusieurs semaines, que faire ?

Si vous avez dernièrement eu un torticolis et que vous conservez un fond douloureux, une raideur, une gêne, c’est le signe que vous conservez des blocages tissulaires. Dans ce cas, contactez votre ostéopathe pour aider votre corps à retrouver son équilibre. L’ostéopathe effectuera un examen clinique pour s’assurer que vos symptômes relèvent de son domaine de compétences.

 

 

Mise en garde :

Parfois les torticolis témoignent d’une affection plus grave (qu’il s’agisse de maladie infectieuse, inflammatoire ou neurologique).  Si votre torticolis est accompagné de fièvres, de vomissements, de troubles respiratoires, consultez votre médecin généraliste au plus vite . S’il est dans l’incapacité de vous recevoir, appelez le 15 pour avoir un avis médical.